Contacts X

Bertrand Thimonier
Président, Fondateur
Guillaume Dary
Associé
Romain Massiah
Associé
Marc Lebrun
Associé Gérant
Guillaume Capelle
Associé
Louis Vercken
Directeur Associé
Antoine Tanguy
Directeur Associé
Michael Chicheportiche
Directeur Associé
Luc Vernhet
Directeur Associé
Gilles Coudon
Sénior Banker
Frédéric Dubois
Senior Banker

Revue de presse


Retour
  • 05/10/2021 - Adviso Partners : le chef d'orchestre des opérations de haut de bilan en Régions

    Adviso Partners est une société de conseil financier indépendante dédiée aux opérations de haut de bilan : cession-transmission d'entreprises, acquisition, levée de fonds, recomposition du capital, montage LBO et situations spéciales. Ses services s'adressent principalement aux sociétés familiales et aux dirigeants-actionnaires de PMEETI. Entretien avec Romain Massiah, Associé et responsable de la région Sud-Ouest.

    Quel est votre coeur de métier ?
    Romain Massiah : Nous ne sommes pas des banquiers prêteurs ou des banquiers privés, ni même des investisseurs. En toute indépendance et sans aucun conflit d'intérêts, nous intervenons en tant que conseil financier dans des opérations de haut de bilan et de cession-transmission d'entreprises dans le cadre d'un mandat délivré par nos clients dirigeants-actionnaires de PME-ETI.

    Où êtes-vous installé ?
    Notre siège est basé à Paris, au 38 avenue Hoche, dans le 8' arrondissement mais nous disposons également d'implantations régionales. Au total, nous sommes une équipe de plus de 40 professionnels au niveau national, dont 7 Associés et Directeurs-Associés.

    Quelle est votre particularité ?
    Elle réside dans nos implantations régionales : cet élément est fortement différenciant par rapport aux banques d'affaires «parisiennes», et fait partie de notre ADN et de notre stratégie de développement. Outre le siège parisien, nos bureaux de Lille, Lyon, Nantes et Bordeaux nous permettent de couvrir l'ensemble du territoire et d'offrir une proximité à nos Clients et à nos Partenaires. D'autres implantations sont en préparation, notamment dans le Nord-Est, ainsi que le renforcement des régions Sud-Est. Grand-Ouest et SudOuest.

    Quel regard portez-vous sur votre marché ?
    Le marché de la cession-transmission d'entreprises (appelé également «fusions-acquisitions») est porteur sur la région Sud-Ouest, grâce au dynamisme des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie dont le tissu économique et industriel est porté par deux belles métropoles {Toulouse et Bordeaux) et des filières d'activités propres (agroalimentaire, viticole, services informatiques, aéronautique, tourisme/loisirs, etc.). Nous sommes sur des territoires qui attirent les entreprises et les cadres, et tout l'écosystème régional autour du conseil en transaction (avocats, notaires, auditeurs, investisseurs, banquiers privés, banquier d'affaires, etc.) poursuit son développement et sa structuration.

    Quelles sont vos références ?
    Sur la région Sud-Ouest et à titre illustratif, nous sommes intervenus sur un certain nombre d'opérations : cession du Groupe RETIS Solutions au Groupe NOVARC (industrie), cession de la société DISTRAIMED au Groupe FARGEOTPODOWELL (santé), cession du Groupe LABORATOIRE des CEDRES au Groupe INOVIE (santé), levée de fonds pour le compte du Groupe GEOSAT (ingénierie du territoire), prise de participation d'ACTIVA CAPITAL dans le Groupe INGELIANCE (ingénierie), cession du Château LAMOTHE-BERGERON à la CAPSSA (viticole), cession du Groupe CALICEO au fonds d'investissement EKKIO CAPITAL (loisirs), etc.

    Quelle est la taille de vos opérations ?
    Nous intervenons principalement sur les opérations de taille moyenne (segment du « small » et du « mid-cap » ), c'est-à-dire sur des entreprises dont la valorisation se situe dans une fourchette de 10 et 150 M€.

    Quel type de dirigeants accompagnez-vous ?
    Nous conseillons des dirigeants-actionnaires de PME-ETI dans le cadre d'opérations «primaires», qui pour la première fois vont céder ou transmettre leur entreprise ou lever des fonds, ce qui nécessite beaucoup de préparation, d'accompagnement, d'écoute, de pédagogie et de proximité avec nos clients.

    Dans quels secteurs d'activités intervenez-vous ?
    Nous ne sommes pas spécialisés sur un secteur d'activités en particulier et nous offrons avant tout à nos clients une expertise «transactionnelle». En moyenne, nous intervenons chaque année sur 25 à 30 opérations au niveau national dans les principaux secteurs de l'économie (agroalimentaire, santé, tourisme/loisirs, services aux entreprises, BTP, industrie légère, services numériques).

    Disposez-vous de partenaires institutionnels ?
    Absolument, nous sommes partenaires au niveau national des Banques Populaires Régionales ainsi que du cabinet d'avocats FIDAL, avec qui nous partageons le même ADN, les mêmes valleurs et la même organisation régionale.

    Quelle est la stratégie de votre cabinet ?
    Adviso Partners compte poursuivre son développement selon 3 axes clairement identifiés : le lancement de nouvelles lignes métiers comme le conseil en « debt advisory » (levée de dette privée ou de financement obligataire/mezzanine), le recrutement de profils seniors et sectorielles au siège à Paris comme dans le secteur des énergies renouvelables, et surtout le renforcement de nos équipes en régions. À ce titre, nous renforçons notre bureau de Bordeaux avec l'intégration d'une équipe locale expérimentée et établie depuis près de 10 ans sur la région. Nous segmenterons ainsi notre activité selon deux marques : Adviso Entrepreneurs pour les opérations entre 10 et 30 M€ et Adviso Partners pour les opérations entre 30 et 150 M€. Au niveau national. nous avons pour objectif de boucler une cinquantaine d'opérations par an contre 25 à 30 actuellement.

    Que comptez-vous faire pour le secteur viticole ?
    C'est un secteur à part, avec ses codes et ses réseaux! Le marché est dynamique mais assez peu structuré à mon sens, nous sommes donc en cours de réflexion pour créer ou intégrer une équipe dédiée en « transaction viticole». Cette pratique sera basée à Bordeaux mais aura vocation à rayonner sur les autres régions viticoles.

    Voir l'article au format PDF