Contacts X

Bertrand Thimonier
Président, Fondateur
Guillaume Dary
Associé
Romain Massiah
Associé
Marc Lebrun
Associé Gérant
Guillaume Capelle
Associé
Louis Vercken
Directeur Associé
Antoine Tanguy
Directeur Associé
Michael Chicheportiche
Directeur Associé
Luc Vernhet
Directeur Associé
Gilles Coudon
Sénior Banker
Frédéric Dubois
Senior Banker

Revue de presse


Retour
  • 04/05/2021 - Fargeot Podowell rempile en LBO et se diversifie

    Cinq ans après son MBI avec Sofimac, la marque de chaussures orthopédiques à la quinzaine de M€ de revenus reconfigure son tour de table en accueillant Aquiti Gestion et Siparex Entrepreneurs. La PME périgourdine signe à cette occasion l'acquisition de la marque toulousaine de pilulier Oreus.

    De la charentaise à la chaussure orthopédique, il n'y a qu'un pas que Fargeot Podowell a franchi avec succès il y a déjà une dizaine d'années. Puis de la chaussure thérapeutique au pilulier, il y a une sacrée pirouette que la PME périgourdine vient d'accomplir à l'occasion du rachat du spécialiste toulousain des solutions de PDA (préparation des doses à administrer) Oreus. Ce build-up est le déclencheur d'un nouveau tour de table avec un LBO bis minoritaire orchestré par Aquiti Gestion (en lead) et Siparex Entrepreneurs, qui font une place à Sofimac, entré à l'occasion du MBI de 2016.

    A l'époque, les deux jeunes cousins repreneurs Charles et Alexandre Bataille, étaient déjà majoritaires. Ils le restent aujourd'hui à l'issue de cette opération adossée à une dette senior arrangée par LCL. L'investisseur régional Aquiti Gestion déploie ici un ticket en haut de la fourchette d'intervention de 3 à 10 M€ de son fonds NACI 1 qui signe son quatrième investissement, tandis que Siparex Entrepreneurs mise un ticket moitié moindre aux côtés de Sofimac. Le fondateur d'Oreus, Michel Foubet, réinvestit également pour une petite place de minoritaire.


    20 M€ en 2020, le double dans cinq ans

    Podowell concrétise ainsi une étape structurante de croissance externe avec une offre complémentaire destinée à la même cible (les personnes âgées de plus de 75 ans pour Podowell et les seniors en Ehpad pour Oreus) et distribuée via les mêmes canaux et prescripteurs (pharmacies, Ehpad, SSR...). Ce faisant, la PME basée à Thiviers en Dordogne et employant une centaine de collaborateurs menés par Alexandre Bataille, met la main sur un chiffre d'affaires de plus de 6 M€ et constitue un groupe de plus de 20 M€ de revenus. « L'objectif est de doubler de taille dans le prochain quinquennat en accélérant la croissance organique tout en étudiant de nouvelles cibles de build-up complémentaires de l'offre de Fargeot Podowell et d'Oreus », souligne Thomas Bernard, directeur adjoint d'Aquiti Gestion. Il faut dire que l'union est assez osée entre le fabricant historique de charentaises et le pilulier classé parmi les 10 PME françaises les plus innovantes par l'INPI en 2018 avec plus de 20 brevets déposés depuis sa création. L'entreprise périgourdine créée en 1930 ne renonce pas pour autant à son produit historique et emblématique qu'est le chausson charentais, pour lequel elle a commercialisé une nouvelle ligne « Chausse-Mouton » plus moderne et « made in France » qui a cartonné avec la tendance cocooning du confinement.

    Voir l'article au format PDF