Contacts X

Bertrand Thimonier
Président, Fondateur
Guillaume Dary
Associé
Romain Massiah
Associé
Marc Lebrun
Associé Gérant
Guillaume Capelle
Associé
Gilles Coudon
Directeur Associé
Louis Vercken
Directeur Associé
Antoine Tanguy
Directeur Associé

Revue de presse


Retour
  • 27/11/2020 - Phare Ouest nourrit une coopérative Normande

    Le producteur breton des boissons gazéifiées Breizh Cola et Lancelot, aux 26 M€ de revenus, confie une part majoritaire de son capital à la coopérative agricole caennaise Agrial, qui l'accompagnait déjà en minoritaire depuis 2010.

    La coopérative Agrial continue de grignoter des parts dans Phare Ouest, dont elle est actionnaire minoritaire depuis 2010. La cible, spécialisée dans la production de bière et de sodas, était jusqu'à présent détenue par ses fondateurs en 2002, Éric Ollive et Stéphane Kerdodé. Ces derniers souhaitaient aujourd'hui se retirer de la gestion opérationnelle de la société établie au Roc Saint André (Morbihan), notamment pour se consacrer à un projet de distillerie de whisky familiale. L'opération, dont les termes n'ont pas été dévoilés permet à Agrial de devenir majoritaire de l'entreprise connue pour ses marques Breizh Cola et Lancelot. La coopérative met ainsi la main sur 53 salariés supplémentaires et une usine basée à Ploërmel, dans le Morbihan. Elle s'arroge également 26 M€ de chiffre d'affaires, réalisés à travers la production de 70 000HL de bière (Lancelot, Duchesse Anne, Blanche Hermine) et 145 000HL de sodas (Breizh Cola) l'an passé.


    Une production en partie partagée

    La coopérative agricole et agro-alimentaire caennaise Agrial renforce ainsi son positionnement en Bretagne, où elle affichait déjà 2 100 collaborateurs et 3 200 agriculteurs adhérents. Elle accroit également un portefeuille de gammes locales constitué des marques de cidre Kerisac et Loïc Raison, dont la production était assurée via la même usine que celle de Breizh Cola, à Domagné. L'activité boisson du groupe emmené par Ludovic Spiers a cependant connu l'an passé « un développement contrasté (...) dans un marché du cidre toujours compliqué », malgré l'acquisition « réussie » du britannique Aston Manor. La branche affichait ainsi, fin 2019, un total de ventes de 365 M€ pour 1 100 salariés. Mais cette nouvelle opération intervient alors qu'Agrial avait décidé dans le cadre de son plan Horizon 2025 de concentrer son développement sur le marché de la 4ème gamme (les légumes et fruits frais, crus, lavés, épluchés et coupés), autour de quatre pays prioritaires : la France, l'Espagne, le Royaume-Uni et l'Allemagne. Un objectif auquel concourt notamment l'acquisition d'Angflor l'an dernier. Totalisant 150 sites de production implantés dans onze pays, Agrial compte 12 500 agriculteurs adhérents et 22 000 salariés, et a réalisé l'an dernier 6,1 Md€ de chiffre d'affaires.

    Voir l'article au format PDF