Contacts X

Bertrand Thimonier
Président, Fondateur
Guillaume Dary
Associé
Romain Massiah
Associé
Marc Lebrun
Associé
Guillaume Capelle
Associé
Gilles Coudon
Directeur Associé
Louis Vercken
Directeur Associé
Antoine Tanguy
Directeur Associé

Revue de presse


Retour
  • 09/04/2020 - Coronavirus en Pays de la Loire : 15% des actifs en télétravail, des inquiétudes pour l'avenir

    Selon un sondage Odoxa-Adviso Partners pour France Bleu et franceinfo, publié ce jeudi, seulement 15% des actifs en Pays de la Loire pratiquent le télétravail en pleine épidémie de coronavirus. Et quasiment trois Ligériens sur dix s'inquiètent d'une perte d'emploi à l'issue de la crise.

    Depuis le début du confinement, la France tourne au ralenti. Le baromètre des territoires Odoxa-Adviso Partners*, pour France Bleu et franceinfo, s'intéresse à l'économie de nos régions en pleine crise du coronavirus. Selon le sondage paru ce jeudi,45% des actifs disent ne plus travailler du tout. Seulement un sur 4 se rend encore sur son lieu de travail. Et en Pays de la Loire, le télétravail n'a pas forcément la cote.

    Seulement 15% des actifs en télétravail en Pays de la Loire

    Actuellement, un actif sur cinq pratique le télétravail en France. Mais en Pays de la Loire, ce chiffre est bien plus faible : il descend à 15% dans notre région, alors qu'il monte à 41% en Ile-de-France.

    L'épidémie de coronavirus a renforcé les inégalités face au travail : plus de la moitié des cadres (57%) en France peuvent exercer en télétravail, contre moins d'un salarié sur dix des classes dites populaires (17% dans l'industrie, 12% dans la construction, 5% dans les transports).

    La taille de l'entreprise a également une incidence : dans les entreprises de plus de 5.000 salariés, 38% des employés travaillent depuis leur maison, contre seulement 17% pour les sociétés de moins de 10 salariés.

    Des craintes pour l'avenir

    Au niveau national, sept actifs sur dix, notamment parmi les agents des services publics et les salariés des transports, disent avoir peur d'attraper le virus en se rendant au travail.

    Mais les inquiétudes se concentrent aussi sur l'après épidémie : en effet, un actif français sur quatre craint de perdre son emploi. En Pays de la Loire, ce nombre monte même à 29%, soit quasiment un actif sur trois. Les salariés des secteurs de la construction, du commerce, de la restauration et des transports se sentent les plus en danger.

    Des enseignements positifs

    Si les inquiétudes sont nombreuses, l'épidémie de Covid-19 pourrait quand même avoir un impact positif dans le monde d'après. En effet, les trois-quarts des Français estiment, selon le sondage, que les entreprises se comportent bien durant cette crise. Leur image pourrait donc s'améliorer.

    La période actuelle est également favorable à la réflexion. 74% des salariés interrogés disent que cette situation les amène à réfléchir notamment sur leur équilibre vie privée / vie professionnelle.

    Autre aspect positif : le rapport aux outils numériques évolue. Des millions de Français se sont mis au télétravail et utilisent donc ces outils. Un Français sur cinq affirment avoir découvert de nouveaux outils numériques pendant cette période de confinement. Et le télétravail semble sortir vainqueur de la crise : 76% des actifs pensent qu'il devrait être plus développé dans l'hexagone.


    *Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 3.004 Français, âgés de 18 ans et plus, interrogés par Internet du 25 au 30 mars 2020.


    Cliquez-ici pour lire l'article sur le site France Bleu