Contacts X

Bertrand Thimonier
Président, Fondateur
Elizabeth Ollieric
Capucine Dalmas
Romain Massiah
Associé
Guillaume Capelle
Associé
Guillaume Dary
Associé
Gilles Coudon
Directeur Associé
Marc Lebrun
Associé
Louis Vercken
Directeur Associé

Revue de presse


Retour
  • 04/10/2019 - Frio trinque à son LBO 4

    Le fabricant et distributeur de caves à vin de près de 50 M€ de chiffre d'affaires quitte Naxicap Partners après quatre ans et signe un LBO 4 avec Azulis Capital, avec BNP Paribas Développement et Arkéa Capital qui le valorisent près de 60 M€.

    Naxicap Partners sort de la cave ! L'investisseur qui avait pris le contrôle de Frio en 2015 est relayé par un trio syndiqué par Azulis Capital (majoritaire à lui seul) réunissant BNP Paribas Développement et Arkea Capital. Selon nos informations, le trio aurait valorisé près de 60 M€ le groupe qui enregistre près de 50 M€ de chiffre d'affaires et 7 M€ d'Ebitda avec ses activités de conception-distribution de caves à vin (sous ses marques La Sommelière, Climadiff, Avintage, Vitempus et Provintech) et d'équipements de froid domestique et professionnel (marque Frigelux). Le management emmené par Didier Grychta depuis plus d'un an, se relue tandis que Richard Guillorel, qui avait repris la société à son fondateur en 2006 et s'est retiré de l'opérationnel pour céder la place au nouveau président, réinvestit. La dette senior a été fournie par CIC Ouest (arrangeur) et la mezzanine, par Céréa Private Debt.

    La croissance externe, toujours d'actualité
    Naxicap, a accompagné Frio dans deux opérations de croissance externe (une troisième, en France, est en cours de négociations) et dans sa transmission managériale, notamment. C'est ainsi que Frio a repris Provintech, positionné sur le segment premium et sur mesure, et Vitempus, en Espagne (lire ci-dessous). « Nous avons atteint les objectifs du business plan, avec un peu d'avance, souligne Cyriaque Viaud, directeur de participations chez Naxicap Partners. En quatre ans, Frio a enregistré plus de 20 % de croissance sur son chiffre d'affaires mais a, surtout, considérablement renforcé son niveau de marge brute et son Ebitda ». De quoi susciter l'intérêt des fonds, visés prioritairement par le process, confié à Natixis Partners, même si des industriels ont marqué leur intérêt. Au deuxième tour, Azulis Capital a eu le dernier mot face à CIC et au duo Cerea -Amundi.

    N°1 français avec 50 % de part de marché
    « Nous avons été séduits par l'équipe de management et son projet de poursuivre l'expansion géographique du groupe qui réalise 30 % de ses ventes à l'international, la stratégie d'innovation (cave connectée) et de renforcer sa stratégie de diversification : 60 % des ventes sont imputables aux caves à vin mais son savoir faire en matière de froid dirigé lui a ouvert de belles perspectives, dans le médical notamment », soulignent Astrid Cloarec et Julien Hess et directrice/eur de participations chez Azulis Capital. Présent dans 53 pays, Frio fait figure aujourd'hui de n°1 français avec 50 % de part de marché (30 % au niveau européen) et souhaite se renforcer encore sur le vieux continent où la France révèle le meilleur taux d'équipement en caves à vin. Le groupe de 53 personnes affiche de nouvelles ambitions au grand export depuis qu'il a obtenu des certifications aux USA notamment.

    Voir l'article au format PDF