Contacts X

Bertrand Thimonier
Président, Fondateur
Elizabeth Ollieric
Capucine Dalmas
Romain Massiah
Associé
Guillaume Capelle
Associé
Guillaume Dary
Associé
Gilles Coudon
Directeur Associé
Marc Lebrun
Associé
Louis Vercken
Directeur Associé

Revue de presse


Retour
  • 28/06/2019 - Adviso Partners, détecteur d'opération primaires

    La boutique M&A Adviso Partners guide les dirigeants de PME dans leur première ouverture de capital. Le conseil s'appuie sur sa connaissance du terrain et les réseaux de ses partenaires Fidal et Banques Populaires pour sourcer ses opérations smid cap.

    « Nous essayons d'apporter un sang neuf sur le marché », résume Bertrand Thimonier, président d'Adviso Partners, qu'il a fondé en 2015. Après une première partie de carrière dans le conseil en haut de bilan du groupe Crédit Agricole, il a décidé de lancer sa boutique, épaulé par des minoritaires également sources de dossiers : le cabinet d'avocats Fidal et les Banques Populaires régionales. Car pour lui qui a beaucoup accompagné des chefs d'entreprise en région, le vivier du smid cap est le plus riche en opportunités. « Notre deal flow arrive des régions, constitué principalement de dirigeants actionnaires de PME valorisées entre 20 et 100 millions d'euros qui vont réaliser une opération primaire, poursuit le dirigeant. Dans ce contexte, nous apportons tout notre savoir-faire pour expliquer au dirigeant comment va se dérouler une opération et le niveau de préparation extrême que nous devons mener à leurs côtés pour optimiser le cahier des charges fixé et sélectionner le meilleur actionnaire pour leur projet de croissance. Nous offrons beaucoup de pédagogie à cette typologie d'acteurs majeurs de l'économie des territoires qui a un réel besoin de conseil. »

    BALISES RÉGIONALES
    La banque d'affaires compte désormais 30 personnes, réparties sur cinq bureaux : Paris, Bordeaux, Lille, Lyon et Nantes. En un an, Adviso Partners a signé 24 deals et est actuellement positionné sur 40 opérations potentielles avec l'objectif à horizon 2025 d'atteindre 50 transactions annuelles. « Nous travaillons avec des sociétés d'une valeur moyenne de 50 millions d'euros, dont les acquéreurs sont à parts égales des fonds et des industriels, détaille Bertrand Thimonier. Nous enregistrons un taux de transformation de nos opérations en deals de l'ordre de 80 % et quasiment 100 % des clients qui souhaitent refaire une opération nous sollicitent à nouveau. Les opérations majoritaires représentent environ deux tiers de notre deal flow. » La boutique prône une sélection rigoureuse des prétendants et limite les enchères à cinq à sept investisseurs très motivés au maximum. Récemment, le conseil a planché sur la primo ouverture du capital de l'entreprise bordelaise Geosat à un consortium d'investisseurs composé de Société Générale Capital Partenaires, Bpifrance et Ouest Croissance (voir deal page 46). Il est également intervenu lorsque le perpignanais Groupemen (menuiserie) a fait entrer à son tour de table Dzeta, ainsi que lors de la cession d'Infologic Santé (logiciels) à Medasys Dedalus détenu par Ardian.

    LE POTENTIEL HUMAIN
    « Nous pratiquons un métier où la relation humaine et la confiance sont primordiales. Il est important que nos équipes prennent du plaisir à travailler ensemble, pour nos clients, et s'impliquent dans la réalisation de notre projet commun, estime le fondateur. Nous sommes déterminés à réaliser chacune des opérations qui nous sont confiées, ce qui est une des caractéristiques de chacun des associés d'Adviso Partners, tous passés par les plus grandes maisons de M&A. » Et, afin de continuer à innover et à donner du sens à son action, la boutique a récemment lancé son fonds de dotation à impact, Autrement Adviso. Une partie des fees y est dirigée vers le financement des associations qui oeuvrent pour des missions environnementales ou sociétales. De plus, les managing directors se sont engagés à exécuter une mission par an - déconnectée des fees - pour épauler des entreprises d'impact, comme My Retail Box (opérateur de vente en vrac) qui a levé 7 millions d'euros auprès du fonds d'épargne à impact social et solidaire d'Amundi. Car, dans ce domaine aussi, il y a de belles entreprises à éduquer au marché.

    Voir l'article au format PDF