Contacts X

Bertrand Thimonier
Président, Fondateur
Romain Massiah
Associé
Guillaume Capelle
Associé
Guillaume Dary
Associé
Gilles Coudon
Directeur Associé
Marc Lebrun
Directeur Associé
Louis Vercken
Directeur Associé

Revue de presse


Retour
  • 15/02/2019 - Luxel éclaire un géant de l'électricité

    Générant 26 M€ de revenus en 2017, l'exploitant indépendant de centrales photovoltaïques va, bientôt, intégrer le giron d'EDF Energie Renouvelables, mettant ainsi la main sur une capacité de production de près d'un gigawatt.

    Basé à Pérols, Luxel réchauffe un géant industriel français. Le fournisseur héraultais d'énergie solaire, via ses actionnaires, est entré en négociations exclusives avec EDF Renouvelables (ex EDF Energies Nouvelles) en vue de l'acquisition de l'intégralité des titres pour un montant confidentiel. Fondé en 2008 par son président Bruno Spinner, un ancien de BP et Suntechnics, Luxel se spécialise dans le développement, la conception, la réalisation et l'exploitation de centrales photovoltaïques au sol et en toiture en France et au Maroc. Sa capacité brute en exploitation, prête à construite ou en cours de développement atteint un gigawatt crête.

    30 % de parts de marché entre 2020 et 2035
    Employant plus de 40 salariés dans six agences de développement, la société s'appuie sur un parc en propre de près de 90 MWc bruts tout en exploitant près de 130 MWc, notamment dans le Sud de la France. Enfin, elle dispose d'un portefeuille de projets à différents stades de développement pour une capacité totale de 900 MWc. Son chiffre d'affaires s'est élevé, l'an dernier, à 27 M€. Cette transaction rentre dans le Plan Solaire d'EDF qui a pour but que l'électricien français possède 30 % de parts de marché dans le marché solaire hexagonal entre 2020 et 2035. De son côté, EDF Renouvelables intervient dans l'exploitation de plus d'une centaine d'installations solaires et éoliennes terrestres en France pour 1,8 GW bruts de puissance. La filiale d'EDF a généré, l'an dernier, des revenus de 1,67 Md€ pour un Ebitda de 858 M€. Le lendemain de l'annonce de l'entrée en négociations exclusives, le cours de bourse d'EDF se dépréciait de 5,86 % à 13,98 € par action.

    Voir l'article au format PDF