Contacts X

Bertrand Thimonier
Président, Fondateur
Romain Massiah
Associé
Guillaume Capelle
Associé
Guillaume Dary
Associé
Gilles Coudon
Directeur Associé
Marc Lebrun
Directeur Associé
Louis Vercken
Directeur Associé

Revue de presse


Retour
  • 17/04/2018 - Jordenen siglé par un fonds small cap

    L'agence d'objets publicitaires aux 22 M€ de revenus orchestre son premier LBO sous l'égide d'Azulis qui mise un ticket d'environ 10 M€pour détenir 67% du capital de la PME orléanaise.

    Jordenen orchestre sa transmission managériale et fait l'objet d'un MBO primaire mené par Azulis qui signe, là, la sixième opération de son cinquième véhicule levé l'année dernière (lire ci-dessous). Le fonds small cap a remporté le process mené par Rothschild Transaction R qui avait mis en concurrence cinq candidats au rachat de la société orléanaise. Il mise un ticket d'environ 10 M€ pour contrôler 67% du capital de Jordenen qui voit son actionnaire dirigeant depuis 1999, Gaël de Calan (photo ci-contre), passer les rênes de l'opérationnel à son DG Derek Rohde qui monte au capital. A eux deux, ils sont détenteurs des 33% restants. Le montage est adossé à une dette senior fournie par CIC Ouest, Crédit Agricole Mutuel Centre Loire et Société Générale avec un levier modéré de 2 à 3 fois l'Ebitda.

    Objectif 60 à 80 M€ de revenus
    Avec 22 M€ de revenus en 2017 et (une marge d'Ebitda d'environ 10%), la PME orléanaise revendique une place du numéro sur un marché français des objets publicitaires très atomisé qui pèse 1 Md€ de chiffre d'affaires. « L'objectif est que Jordenen devienne une plateforme de consolidation du secteur pour atteindre rapidement les 60 à 80 M€, taille des leaders de ce segment dans les pays voisins », indique Bruno Lavollé (photo ci-contre), associé d'Azulis Capital. D'ores et déjà, la société a procédé à deux acquisitions pendant la durée du process en rachetant coup sur coup l'agence Quadra, un spécialiste des objets publicitaires basé à Mougins réalisant entre 2 et 3 M€ de chiffre d'affaires, et en reprenant à la barre du tribunal MG Editions, spécialiste des cartes portables et objets publicitaires pour le tourisme, pesant également quelque 2 M€ de chiffre d'affaires. Ce qui agrandit son périmètre d'activité à quelque 27 M€ de revenus pour 2018. Cette montée en puissance est primordiale pour le référencement auprès de directions achats de corporates dont les contrats récurrents représentent aujourd'hui 50%de son activité, le reste étant réalisé par une clientèle plus diffuse.

    Voir l'article au format PDF