Contacts X

Bertrand Thimonier
Chairman, Founder
Elizabeth Ollieric
Capucine Dalmas
Romain Massiah
Managing Partner
Guillaume Capelle
Managing Partner
Guillaume Dary
Managing Partner
Gilles Coudon
Managing Director
Marc Lebrun
Director
Louis Vercken
Managing Director

Press review


Retour
  • 07/11/2019 - Les Vergers du Sud récoltent une augmentation de capital

    Le producteur de pommes et de melons aux 80 M€ de chiffre d'affaires accueille un quatuor d'investisseurs mené par Agro Invest qui lui apportent 12,5 M€ pour soutenir la montée en gamme de ses vergers et sa stratégie de croissance externe.  

    Un agriculteur qui ouvre son capital à des fonds, l'événement est assez rare et symboliserait une véritable évolution culturelle dans le secteur, d'après Delphine Nicolas, directrice de participations chez Agro Invest, qui a mené le tour de capital-développement des Vergers du Sud. L'investisseur sectoriel a contribué à hauteur de 5 M€ dans l'enveloppe de 12,5 M€, dont le reste est apporté à parité par BNP Paribas Capital Développement, Etoile ID et Garibaldi Participations. Conseillé par Adviso Partners, le dirigeant-actionnaire majoritaire des Vergers du Sud, Didier Miollan, ouvre donc pour la première fois son capital pour financer la poursuite du virage stratégique qu'il a opéré dans l'entreprise depuis quelques années en réorientant ses vergers traditionnels vers la production de pommes à plus haute valeur ajoutée, soit des pommes bio ou des pommes Club autrement dit des variétés régies par un cahier des charges très strict qui régule leur production (les Pink Lady, Miss Chef, Ariane ou Jazz).

    Une stratégie "capital-intensive"
    Créé dans les années 1990, Les Vergers du Sud produit, stocke et conditionne plus de 46 000 tonnes de pommes sur 1 000 hectares de vergers répartis dans le Sud Est - le siège est à les Mées dans les Alpes de Haute Provence- et la partie Ouest de la France ainsi qu'au Maroc. Premier producteur privé français de pommes, le groupe a réalisé 80 M€ de chiffre d'affaires en 2018 et affiche une forte croissance depuis qu'il a réorienté sa production vers les pommes Club et Bio, marchés plus rentables qui couvrent aujourd'hui 40 % de la surface de ses vergers. En 2016, l'acquisition du groupe Soldive, premier producteur français de melons lui permet de doubler de taille et de se diversifier sur des activités maraichères. Une ouverture à d'autres fruits qu'il compte reconduire avec le soutien de ses investisseurs. Cette augmentation de capital lui apporte également les moyens de financiers des investissements structurants dans son outil industriel afin d'augmenter les capacités de production et de conditionnement. « L'activité est très capital-intensive car il faut attendre trois ans entre la plantation de nouvelles variétés et leur récolte », précise Delphine Nicolas, directrice de participations chez Agro Invest.

    See the article in PDF format